Bibt Abdelghani
  • 19
  • 01

Natif de Beni Mellal, Bibt Abdelghani débute sa carrière artistique comme photographe, puis vidéaste installateur, à partir de 1996, date de sa première exposition individuelle «portes et Ruelles de Beni Mellal: chant de déclin». Depuis, il compte à son actif plus d’une trentaine de manifestations artistiques, en l’occurrence plusieurs expositions au Maroc (Béni Mellal, Agadir, Fès, Casablanca, Rabat …) comme à l’étranger  (France, l’Espagne, Canada et Allemagne…)

Par ses différentes contributions à la scène artistique, Bibt Abdelghani marque son empreinte à l’égard de différentes thématiques. Les caractères effaçables du temps firent le sujet de son exposition  «Arrêts sur mémoires»  en 2015 à la CDG, Rabat et puis de son exposition «les choses de ma grand-mère» en janvier 2017, à la Galerie NegPos à Nîmes; France. Il a notamment participé à l’expo inaugurale du musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain à Rabat, ainsi qu’à l’exposition «Maroc Contemporain»  de l’Institut du Monde Arabe à Paris, en  2015. Son optique dense est également en parfaite adéquation avec l’intensité des sensations poétiques, à l’instar dans son exposition: «Villages des cieux» à l’Institut Français de Meknès.

 

Série « Mémoires figées »

« 1 de 8 »